jeudi 19 janvier 2017

Parfums: de Paris, et d'ailleurs.

 Ville de la  haute couture, synonyme de l'élégance, d'un certain art de vivre,  la capitale française ajoute un brillant supplémentaire à son aura: Le grand  Musée des parfums.  Il est donc  sis à Paris, 73 rue du faubourg Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement .  Le bâtiment est l'ancien hôtel particulier du peintre Etienne Moreau-Nélaton.
http://www.grandmuseeduparfum.fr/ 
Véritable déambulation à la gloire des fragrances, les évocations historiques   ne sont pas oubliées et se concrétisent dans  le prêt d'objets par certains Musées ( Musée Drom de Munich, celui de Grasse, et le Musée Carnavalet).
Petite visite: 
https://www.youtube.com/watch?v=rOZk_K3cZ2Q
Guillaume de Maussion  est  le président-directeur de ce lieu d'exception, récent (ouvert en décembre 2016) et luxueux phare culturel de la ville.
Attestés  depuis la haute Antiquité ( Sumer) l’élaboration et l'usage du parfum ( solide ou liquide) se sont  répandus largement dans toutes les sociétés et civilisations  au cours des millénaires.  Que ce soit pour un usage individuel ( toilette) ou collectif (cérémonies cultuelles), le parfum a accompagné, et accompagne encore, le quotidien de l'humanité.
 Au service des parfums :
Les fleurs : cultivées en plein champ, cueillies et ramassées avec mille soins,, sélectionnées, triées, on en extrait le meilleur, l'essence, pour élaborer des parfums somptueux, capiteux, rares.. La flore, le végétal,  ne sont  pas les seuls à entrer dans les compositions mystérieuses ( et secrètes), on y retrouve aussi le musc,le miel,...  
 Les verriers-créateurs : Tout liquide précieux, tel le parfum,  nécessite un contenant digne de son contenu  Les artistes verriers ont donc été sollicités pour créer des récipients personnalisés ( selon la marque et le type de produit),  et la pâte de cristal est devenue œuvre d'art dans les mains de:  Lalique, Pochet du Courval (Glass vallée), Daum, Baccarat...
Les "nez" : Maîtres des fragrances, créant de subtiles  alliances, de savants dosages, ces professionnels hautement spécialisés , peu nombreux, sont les maillons indispensables de la chaine de l’industrie de la  parfumerie. (Jean-Claude Ellena, Jacques Polge, Thierry Wasser, François Demachy...)
Petit bémol : sacrifier à la nouveauté à tout prix est un risque de ne pas fidéliser la clientèle .Quelques modèles sont ainsi passés à la trappe au profit de nouvelles créations, qui , elles aussi, s'effacent devant l'arrivée de nouveaux produits lancés sur le marché..
 Or, certains parfums mythiques ont leurs inconditionnels adeptes  ("Marilyn Monroe et le N° 5 de Chanel" est dans la mémoire collective). Plusieurs consommateurs se disent fidèles à un  parfum tout au long de leur vie, alors que d'autres  clients en changent au gré des saisons , des âges, des
circonstances. Un parfum se porte comme une robe ou un costume. Car il en existe des légers pour l'été, des plus denses pour l'hiver, des  fragrances qui conviennent pour chaque type de peau: mate, claire, ou pour diverses périodes de l'existence:   adolescence, maturité, et pour divers événements ou moments de la journée. Un parfum réservé à la journée n'est pas forcément le même qui sera utilisé pour une soirée très habillée. On dit qu'il vaut mieux parfumer la peau (sauf allergie avérée) que les supports fragiles (la soie, la fourrure). Les hommes, comme les femmes,  ont compris l'atout, l'attrait séducteur, l'importance  d'un parfum dans la toilette quotidienne.. Et que l'on soit un utilisateur de l'eau de parfum, de l'eau de toilette, de l'extrait,, du volatil hyper léger, ou du lourd musqué,  chacun selon sa fantaisie (et ses moyens financiers) a,  de nos jours, de  quoi satisfaire son envie,  car la palette du marché est de plus en plus fournie.

Les autres musées:
A Paris : : Musée du Parfum Fragonard  rue Scribe (ouvert en 1983)
A Versailles : L'Osmothèque
Conservatoire International des parfums 
http://www.osmotheque.fr/en/
A Grasse:
le MIP (Musée International de la  parfumerie) -Bd du jeu du ballon
Molinard: http://www.molinard.com/fr/content/14-la-visite
En Allemagne :Köln: Musée Farina
http://farina.org/musee/
En Angleterre :
 voir l'histoire de la célèbre maison Yardley, et ses eaux de lavande

Dans la littérature :
En 1985 publication du roman de Patrick Süskind  "Das Parfum, die Geschichte eines Mörders,"
Le film est sorti en 2006  (Tom Tykwer)
Charles Baudelaire dans 2 textes : La chevelure (in Spleen et idéal - les Fleurs du mal - 1857)- Un hémisphère dans une  chevelure (poème en prose in Le spleen de Paris- 1869)
Elisabeth de Feydeau:  Plusieurs ouvrages sur le sujet dont " Les parfums:dictionnaire,  anthologie,
histoire " (2011).
J-L. Fargeon (Fargeon de Montpellier parfumeur du Roi et de la cour) : "L'art du parfumeur" ( 1801)
Père Polycarpe Poncelet : Chimie du goût et de l'odorat (1755)
Holly Dugan:  The Ephemeral History of Perfume (2011)

Au cinéma: Dans   plusieurs films on assiste à des scènes montrant des acteurs ou actrices qui respirent, avec ferveur et émotion,  le vêtement d'un être cher absent, parti. (foulard oublié, chemise, gants..).
Phéromones, phytohormones, arômes, composition olfactive, savent donc  être  mêlés en une alchimie savante  sortant des alambics, des éprouvettes, des distilloirs,  pour révéler leurs  indéniables pouvoirs ..
Sillage, signature d'une personnalité, le parfum est aussi un puissant évocateur olfactif de souvenirs lointains que l'on croyait pourtant enfouis...On a tendance à l'oublier,  et cela est bien dommage, car c'est tellement utile dans un quotidien dont les repères sont déliquescents. .   Miser sur les 5 sens, c'est rester connecté à l’environnement, tout en  "boostant"ses capacités sensorielles. On apprend cela dès l'école  maternelle, mais qu'en est-il plus tard  à l'âge adulte? 



"Mon âme voyage sur le parfum comme l'âme des autres sur la musique "
 ( Ch. Baudelaire) 

Free lance Writer 
Culture   Art   Patrimoine 
(Eloge du parfum et photomontages: NLM  ©)                               

samedi 14 janvier 2017

All around winter,


Hiver 2017 : l'Europe a froid .. Seule la frange méditerranéenne connaît les rayons du soleil, mais ce dernier est bien éprouvé par une petite brise vraiment glaciale.. Certes, le continent a connu, dans les siècles passés , des hivers plus rigoureux. Effet de valse hivernale entre l'anticyclone et l'oscillation nord-atlantique, le système dépressionnaire stagnant sur l'Islande peut jouer les médiateurs en laissant entrer un air doux ou... une tempête..
Rappel de quelques dates d'hivers reconnus particulièrement rigoureux, ou longs,  en Europe:
1076, 1242,1407,1607,1659, 1708,1750, 1879, 1956, 1963, 1985.
NB: la période médiévale semble avoir traversé de nombreux et rudes  épisodes hivernaux. 
à lire :
http://climat44.canalblog.com/archives/2009/01/23/12215676.html 
et aussi : 
http://meteolyonnaise.pagesperso-orange.fr/temp_norm/Les_grands_hivers_en_France.htm
De l'Art pour réchauffer l'hiver.. , un petit tour entre givre, neige, glace, froidure et soleil timide.. à travers quelques pistes à suivre, à compléter, selon le goût et l'envie...
 
 
Sculptures sur glace (Ice and snow world)  :  De jour, des silhouettes féériques  se détachent sur fond de ciel bleu, et en version nocturne une palette de couleurs vient illuminer et animer les représentations statiques.
Valloire-Galibier(France)  :Du mardi 17 au vendredi 20 janvier 2017, 34e concours international de sculpture sur neige.
 Harbin   哈爾濱 (Chine- province du Heilongjiang) 33e festival - de décembre 2016 à février 2017- Plusieurs activités sont proposées :
National Snow Sculpture Competition, Harbin International Ice Sculpture Competition,International Snow Sculpture Art Expo...
Breckenridge:(Colorado-USA)   International Snow Sculpture Championships. Sculptures (24-28 janvier 2017)

 
Musique:   de la simple mélodie, à la composition orchestrale, la mélancolie hivernale se décline au gré de l'humeur. Les saisons ont souvent inspiré les artistes. Si certains d'entre eux ont marqué une préférence pour une saison particulière, d'autres ont œuvré autour du cycle complet des 4 saisons, en mettant en  exergue le caractère singulier de chacune d'entre elles. Prétextes à de nombreuses productions artistiques, et reflets d'états d'âmes (plus ou moins romantiques), les variations météorologiques ont toujours constitué de belles sources d'inspiration artistique.  
King Arthur, ou the British worthy , ("semi-opéra" d'Henry Purcell- créé en 1691) - Acte III , scène II: Cold genieus aria (interprété par Klaus Nomi
 https://www.youtube.com/watch?v=3hGpjsgquqw
Leise rieselt der Schnee: (Markus Dorendorf, Klavier)
https://www.youtube.com/watch?v=h-nOavqLxQw
Nigel Kennedy (les 4 saisons- Antonio Vivaldi-  L'hiver)
https://www.youtube.com/watch?v=56_E68yN5MI
Album du groupe Supertramp: Even in the quitest moments...
https://www.youtube.com/watch?v=glWGN5mTWuM
Peinture :
Bernard Buffet, Bruegel , Dali, Chagall, Utrillo, Rembrandt, K. Malevitch, ...
Citadin ou champêtre, l'hiver habille les toiles des grands maîtres, de ses jeux d'enfants sur les lacs gelés, ou de ses arbres noirs aux noueuses branches nues, de ses rues désertées, ou de ses toitures enneigées.Il se fige, également, pour la postérité, par le trait, ou le coup de pinceau,  immédiatement reconnaissable de son auteur. Oser la couleur au milieu des teintes dominantes (noir, gris, blanc) pour égayer une scène hivernale, c'est le pari pris  par certains peintres modernes pour leur tableaux , où le figuratif  fait place à la suggestion, à l'esquisse du mouvement. .
 
Gastronomie : Fi des régimes !  La saison froide appelle les plats revigorants :  potée,  pot-au-feu, raclette, fondue, aligot, tourte, garbure...sans oublier les marrons (et le vin) chauds. Chaque région de montagne, chaque pays qui doit affronter les frimas,  a ses recettes pour faire face aux dépenses de calories que les rigueurs hivernales occasionnent. Et de plats traditionnels, élaborés pour être capable de donner de l'énergie pour  faire de grands efforts physiques,  l'époque contemporaine en a fait l'occasion de tablées conviviales.. C'est la cuisine consistante pour moments de partages animés et chaleureux .

Cinéma : Dramatiques ou drôles, les histoires filmées sont autant d'occasions de se plonger,  ou se replonger,  dans des chefs-d’œuvre du 7e art pour oublier la morosité hivernale..
"Docteur Jivago" 1965- David Lean- (thème musical "culte" sur des images du film): La chanson de Lara
https://www.youtube.com/watch?v=nRpmYGbbvGA
"La symphonie pastorale",1946- Jean Delannoy (avec, dans le rôle de Gertrude ,  l'inégalable Michèle Morgan, (1920-2016) récemment disparue,) 
http://www.dailymotion.com/video/x69nb2_la-symphonie-pastorale-1-6_shortfilms


Littérature :Charles d'Orléans (1394-1465)  "Yver, vous n'estes qu'un vilain.." (à savoir: Il existe une version mise en musique (chant pour un choeur)  par Claude Debussy) 
"...
Mais vous, Yver, trop estes plain
De nege, vent, pluye et grezil ;
On vous deust banir en essil**.
Sans point flater, je parle plain,
Yver, vous n'estes qu'un villain !"

Et pour annoncer le printemps
"Le temps a laissé son manteau.." (Michel Polnareff   a mis en musique une partie du  texte de Charles d'Orléans)
https://www.youtube.com/watch?v=HAwBYA3bqyY
à lire également :
 Anna de Noailles (L'hiver ) , Victor Hugo (Les quatre vents de l'esprit - Nuits d'hiver) , Arthur Rimbaud (Les effarés - poème écrit à 16 ans,  en 1870 ), Bernard Clavel ( L'hiver- paru en 2003)

Free lance Writer 
Culture  Art   Patrimoine

dimanche 8 janvier 2017

Gê, the earth where men are living

                                                                           
2017 : 5e année  pour International Culture Blog .
245 articles rédigés sur des sujets culturels  éclectiques, 73 000 pages lues. ( Rappel : traduction possible en bas de page affichée, et  listing des articles parus à droite de cette même page)
 Merci aux nombreux lecteurs de tous "les coins" du globe ..
A écouter et regarder :  le son de la Terre :
https://www.youtube.com/watch?v=J0pMnalHv28 
à voir aussi : l'image de la terre sur  Blueturn
http://blueturn.earth/?lang=fr
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gaïa, Gê , c'est  la planète  terre, à la rondeur  qui lui fut longtemps contestée (Galileo Galileie : "E pur si muove !") . Elle a un âge  plus que canonique, et semble tourner sans jamais se lasser.. Nourricière, porteuse de vie, gorgée de ressources, cette déesse, à qui l'on a voué des cultes multiples,  a-t-elle toujours été  respectée?
Humains, animaux y vivent ensemble. En bonne intelligence: est-ce une utopie difficilement réalisable ? Sans se bercer d'illusions naïves, (l' idyllique Eden, où le lion côtoyait l'agneau, est bien lointain...) selon les psychologues et les philosophes, la plupart des hommes  aspireraient à vivre en paix et en harmonie.. Les étapes des diverses civilisations,  et l'évolution des us , des relations humaines,  ont déjà largement alimenté les  faits historiques pour prouver le contraire. La volonté, la prise de recul, la réflexion seraient-elles suffisantes pour  y remédier ?  
 Comment ne pas s'intéresser aux divers aspects fabuleux de la planète, aux problèmes inhérents à sa longévité dont dépend la survie humaine,? Il reste tant à faire (individuellement et collectivement) : observer, découvrir, apprendre, oser l'effort et la persévérance, savoir tirer leçons et partie des expéditions scientifiques, s'adapter, opter pour  les bonnes décisions, prendre  le temps de la   concertation,. ..Tout cela est certes  un vœu pieux (ou laïque)  plus aisé à dire, à écrire,  qu'à réaliser.. 
Quelques documents 
- Le syndrome du Titanic (Nicolas Hulot- J-A. Lièvre - 7/10/2009):
https://vimeo.com/148667751
- Yann Arthus-Bertrand :
http://www.dailymotion.com/video/x5m3zi_la-terre-vue-par-yann-arthus-bertra_travel
- J-Y. Cousteau / Louis Malle (Le monde du silence - 1956) (NB:  à écouter également, sur ce même sujet,  la chronique de Gérard Mordillat )
https://www.youtube.com/watch?v=p49uc8exPSY
- Paul-Emile Victor (interview par Pierre Sabbagh (1967) - Les 20 ans des Expéditions polaires françaises- Le Groenland
http://www.ina.fr/video/CPF86610465 
Jean-Louis Etienne: (Persévérer, on ne repousse pas ses limites, on les découvre)
https://www.youtube.com/watch?v=GYxqjkL5FLQ

Journalistes, photographes, philosophes, économistes, observateurs scientifiques, ont emboîté le pas des cinéastes et réalisateurs de documentaires pour éveiller les esprits et ouvrir les yeux du quidam.
Les prises de conscience se sont effectuées essentiellement au XXe s.,  et elles se poursuivent au XXIe s.  en mises en garde et avertissements, illustrés parfois par d'inquiétantes images. 
Entre écologie, préservation et respect de l'environnement, humanisme, et tolérance respective, l'homme saura-t-il être un jour prochain :  ni pessimiste, ni alarmiste mais  persévérant, déterminé  à vivre, et à œuvrer,  du mieux possible, sur la terre ? Quant à la lune .. c'est une autre histoire!
A écouter :
Les planètes (Gustav Holst / 1874-1934))
https://www.youtube.com/watch?v=AHVsszW7Nds
Pour tous les enfants de la terre  :
https://www.youtube.com/watch?v=3uhYJsVuMLM


Free lance Writer 
Culture  Art  Patrimoine                            

mardi 20 décembre 2016

Christmas all over the world

Temps de crise, temps troublés, temps incertains.... : et pourtant l'envie de célébrer Noël reste bien  vivace .. Outre les visibles excès de  la société dite "de consommation", le réel besoin de faire une trêve (celle des confiseurs uniquement ?)  dans un quotidien plutôt morose, est vécu comme une  attente  propice au rassemblement familial.. Qu'en est-il des diverses façons de vivre ces moments du "bout de l'an " et de célébrations de circonstance ? Des agapes, certes, des cadeaux, des chants, des animations de plus en plus lumineuses, des effets d'élégance.. tout cela pour casser le rythme et s'offrir une pause .


En Europe :  Les traditions culinaires complètent inévitablement le décorum,  et  du Xmas pudding aux Carols, du sapin aux marchés de Noël, , des treize desserts à la crèche (de santons ou vivante), on
décline  maintes variantes et animations autour du thème nadal.
Père Noël , Saint  Nicolas, Père Fouettard , récompensent (ou menacent) les bambins pour les inciter à la sagesse et à l’obéissance. Mais, au fil des décennies,  le mythe a perdu de son prestige et de son mystère. De nos jours, chacun peut arborer le rouge couvre-chef  à pompon blanc dans n'importe quelle situation (dans les magasins, dans les familles, dans les animations de rues ..). Est-ce,  peut-être, afin  de mieux s'approprier the "Xmas spirit"  ?
Voir et écouter  les Carols par le King's College Choir:
https://www.youtube.com/watch?v=7HItFqKBAQE
En Asie:
 En dépit de l'emploi massif de l'Internet, l'envoi des cartes est resté très en vigueur (en Inde). Les décorations sont nuancées en importance  selon les pays, et la célébration de Noël qui y  est  parfois  assez récente. En Russie, entre Europe et Asie,   l'on rencontre Ded Moroz Дед Мороз, (Grand--Père Gel) qui accompagne Snegurochka, Снегурочка (la petite fille des neiges) qui viennent voir les enfants . Au Japon, le dessert tant attendu trône sur la table, il n'a pas la forme d'une bûche, car c'est un fraisier.
Yvan Rebroff chante mon beau sapin
 http://www.ina.fr/video/I07145707

En Amérique :   De l'Alaska au sud de la Patagonie , il y a des dizaines de façons de célébrer Noël, et tout autant de déorations de sapins   et de maisons. Si les couleurs emblématiques rouge et blanche  (publicité Coca-cola) ont traversé l'Atlantique au siècle dernier, elles connaissent également , depuis lors, les multiples teintes de la palette. Il est vrai que des pays comme le Canada , de même que les régions nordiques d'Europe, correspondent facilement aux clichés et images d'Epinal de l'enfance où Noël se "devait "d'être enneigé, froid, avec un décor de chalets en rondins de bois, construits proches d'une forêt  ... Or la réalité est tout autre : question de latitude, et de coutumes.. Crèches du Pérou, couronnes d'Avent de traditions anglo-saxonne et germanique, menu relevé aux épices locales, musiques typiques, le voyage de fin décembre est haut en couleurs . 
à écouter : Les  mélodies du Bélize (le Bruckdown) : Noël aux
https://www.youtube.com/watch?v=FsYBUQyQWu0

En Océanie :"Noël sous les Tropiques", aux rives des lagons, entre palmiers et sable fin, pourrait certes  prêter à sourire,  mais surtout à  faire rêver de soleil chaud,  de bains dans l'eau turquoise, de tenues légères, et de boissons glacées.. : exit  l'habituel vin  fumant, parfumé à la cannelle, de la période hivernale sous des cieux bas et gris dans  l'autre hémisphère!  En Nouvelle-Zélande, pas de sapin ! C'est  le pohutukawa (Metrosideros excelsa) , avec son feuillage rouge brillant qui en fait office.
Tina KORONUI & Tara Makirere TUMUPU chantent "Noera i Tahiti":
https://www.youtube.com/watch?v=N2-4Ah7lBnw

En Afrique : Noël en été,  sous les baobabs, entre traditions et modernité, Noël se fête avec éclat, chants et couleurs, recettes d'exception.  D'Abidjan à Johannesburg, de Dakar à Cotonou;, de Yaoundé à Bamako...,  les villes se parent d'illuminations sur la végétation locale qui tient lieu de support. Ainsi en est-il du fameux  baobab de Noël. Les enfants sages, eux,  attendent  Mama Tinga Tinga qui viendra leur rendre visite et  leur porter des cadeaux. 
Recettes :  
http://www.jeuneafrique.com/378453/culture/fetes-5-recettes-de-cuisine-africaine-noel/
 à écouter: "Sing Noël " 
https://www.youtube.com/watch?v=PSOuYLzCRKc


à voir aussi les sites internet sur:
-  les sapins les plus extravagants
-  les  recettes de Noël du Monde
-  les diverses traditions nadales

Arbre  de lumière, à la cime étoilée, arbre aux  boules multicolores et aux  guirlandes scintillantes,  ayant des paquets enrubannés à son pied,  majestueux arbre de Noël,  quel qu'il soit :  est-il le survivant de l'arbre de vie ? Comme lui, il se dresse vers le ciel, il porte bien des rêves, et des espoirs aussi. On le dit symbolique. Parfois factice, mais  il a sa place dans maints lieux, publics,  ou privés.
 Pilier de festivités ancestrales,  dépassant largement le cadre des célébrations religieuses, l'Histoire en rappelle l'ancienneté. C'est pourquoi ses racines plus sont profondes, et plus solides qu'on ne le croit.

 La Misa Criolla (composée en 1963- vidéo de 1967): (Ariel Ramirez (1921- 2010)
https://www.youtube.com/watch?v=NE7fSQlxn0c
Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine                                       


samedi 17 décembre 2016

Face au soleil

S'élever dans un engin à moteur pour voir la terre depuis le ciel,  et réussir là où Icare a échoué,  était déjà ,au XIXe siècle, un incroyable pari  que les "merveilleux fous volants", valeureux précurseurs  de l'aéronautique, ont relevé . Il y eut pertes et fracas, moments de découragements, et petits sauts de dimensions modestes,  avant  l'obtention de résultats probants. Mais l'impulsion était donnée. Et de fusées en engins spatiaux, de stations mises en orbite, en LEM  (Lunar Excursion Module) qui évoluent  sur la lune, les étapes s'enchaînèrent  assez rapidement  La maîtrise des lois de la pesanteur, celle de la raréfaction de l'oxygène en altitude (stratosphère) posent encore des problèmes. Mais l'heure n'est pas si lointaine où le quidam terrien passera ses congés sur d'autres planètes (comme "Mars la rouge") au lieu de rester sur  ladite  "bleue".
Solar Impulse :   C'est un projet d'avion solaire  qui nécessita plus de 10 ans d'expérimentations, de calculs et de mises au point. Il y eut d'abord Solar Impulse 1(HB-SIA), puis c'est Solar Impulse 2 qui vient de terminer  sa 1ère révolution terrestre totalement accomplie.  L'usage de panneaux solaires fut largement et habilement  employé pour en alimenter les batteries, l'avion a donc  pu voler sans avoir besoin d'autre carburant que l'énergie dispensée par le soleil.. On doit cet exploit à Bertrand Piccard,  à André Borschberg , et à leur équipe de techniciens.  A peine le challenge fini,  et chacun étant remis de ses émotions,  que l' on parle déjà dans la presse  d'un autre projet d'avion solaire : le SolarStratos  (fondateur: Raphaël Domjan, designer : Calin Gologan) qui devrait battre des records de vol en altitude. 
- à consulter pour en savoir plus  :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Solar_Impulse
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/evenements/solar-impulse-1-sexpose/
- Déclaration de  Bertrand Piccard  et A. Borschberg
https://www.youtube.com/watch?v=wanWxbL01lM


La famille Piccard:  L'aïeul Jules  Piccard (1840-1933 )chercheur, inventeur,  responsable du département de chimie à l'université de Bâle,  fut l'ami de Louis Pasteur. A sa suite , ce furent trois générations pour un beau quatuor  de savants  helvètes avec:    le grand-père Auguste, (ami d'A. Einstein et de Marie Curie - cf photo ci-dessus) ),   et son frère jumeau Jean Félix  , puis  les suiveurs : le père Jacques , le fils Bertrand. Quatre hommes, inventeurs, aventuriers,  à qui rien ne semble avoir résisté,  depuis le  fond des océans jusqu'aux plus hautes sphères des cieux.  Concepteurs et constructeurs d'engins divers (bathyscaphes, ballons, aéronefs, capsules, avions..),  leurs vies respectives furent émanées de nombreux records (de plongées en  profondeur, de vol en  hauteur ..) rendant possible ce qui était jugé impossible. 
- Auguste Piccard (1884-1962) physicien aéronaute océanaute
- Jean Piccard (1884-1963) aéronaute
- Jacques Piccard (1922 - 2008) océanaute
- Bertrand Piccard ( né en 1958) aéronaute
Sciences , certes, mais avec conscience, puisque le souci et  le respect de la préservation de l'environnement  sont omniprésents lors des essais et multiples  expériences tentées (et réussies) .

Alors,  avec l'exploit de Solar Impulse 2,  l'on réalise que l'on a fait encore un grand pas dans l'histoire de l'humanité. Et  si certains individus  ne savent que nuire et détruire,  d'autres  ont l'énergie positive et, pour eux,  le progrès est un modus vivendi  afin d'améliorer  les conditions de vie de chacun , en avançant  toujours plus loin dans la connaissance et l'expérimentation. On serait tenté d'ajouter: " en énergies nouvelles",  mais le soleil est là depuis des milliards d'années .. Encore fallait-il comprendre comment l'utiliser à bon escient. 
Dès la Renaissance on a songé à ces possibilités,  et depuis lors,  l'ombre de Léonard de Vinci (et ses croquis de machines volantes) plane  au-dessus des têtes pensantes de ses émules
Mais ceux qui restent à terre rêvent aussi de hautes sphères,  et quelques-uns construisent des bâtiments, des tours, des cathédrales,  de plus en plus haut. L'attirance du ciel ne serait  donc pas qu'une affaire de spiritualité ?
Le vol d'Icare

Histoire de l'aviation:
https://www.youtube.com/watch?v=f5A1AGLwqQY


Free lance Writer  
Culture  Art   Patrimoine

mardi 6 décembre 2016

Sans fard ... ?

 Qui imaginerait se passer de la cosmétique au XXIe siècle ? Nombreux sont celles et ceux qui y ont recours. Pour se parer,  ou corriger certaines imperfections, l' on se farde, l'on se maquille, et  avant tout:  l'on se soigne.. Mais cela implique aussi des contraintes, des séances qui peuvent être douloureuses,  fastidieuses (comme l'épilation) concrétisées par l'adage " pour être belle , il faut souffrir ".  Car rares sont les individus qui correspondent de façon innée aux canons de beauté de l'époque où ils vivent. Que ce soit le diktat des rondeurs,  ou  de la minceur, celui des perruques ébouriffées, ou de  la chevelure lisse,  de la peau blanche,   ou bronzée toute l'année... , le naturel n'est pas toujours au rendez-vous, et l'on doit bien se plier, alors,  à l'utilisation   des artifices (ou à celle de la machine, ou même de la chirurgie) si l'on veut avoir une image conforme à celles véhiculées par les courants de  mode,  ou affichées dans les magazines.Sachant  pourtant pertinemment, de nos jours,  que la retouche photographique est passée par là ...

Il faut remonter  dans le temps pour pouvoir attester de ces pratiques cosmétiques . En période préhistorique,   on  utilisait de la terre humide appliquée sur la peau,  pour se protéger du soleil, ou des insectes. On en fit vite un atout beauté capable d'aider à séduire. Les pratiques de la cosmétique de l'Egypte ancienne sont bien connues  par les représentations hiéroglyphiques et le matériel retrouvé dans les prestigieux tombeaux . C'était essentiellement :  l'usage du Khôl, des ombres à paupières, du cône de parfum sur la tête, (remplacé par un poisson en cas de migraine !!).
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doschim/decouv/couleurs/fards2.html 

Marie-Antoinette
Des poudres, des onguents, des teintures, des mixtures, des préparations à base de plantes (et parfois  de métaux, ou d'animaux),  il fut un temps, en Europe (XVIe, XVIIe,  XVIIIe s.) où cela sentait le soufre au sens propre comme au figuré.. Si, dans la Grèce antique, l'on a écrasé des mûres sur ses joues, pour les faire rosir  afin d'avoir meilleure mine,  un millénaire plus tard on se  poudrait de blanc le visage, le corps et la perruque.
En Amérique du Nord   les peintures de guerre des amérindiens (surtout sur la face)  sont  des lignes savamment  tracées pour tenter d'impressionner l'ennemi. Sur d'autres continents ce sont les scarifications et les tatouages. Mais il s'agit aussi de signes d'appartenance à une tribu,  ou l'expression d'un grade au sein du groupe social.On retrouve ces décors faciaux dans les danses traditionnelles et les rassemblements culturels des ethnies respectives.
Se farder est-il affaire de femmes ?  Derrière l'industrie lucrative, soutenue par d'intenses campagnes publicitaires,  il y a, de la part de la clientèle, une demande croissante, exigeante (course au rajeunissement) ,  plus avertie des dangers des abus de certains produits, et de leurs effets,  parfois néfastes (allergies, et même empoisonnements),  mais pouvant être  aussi bénéfiques (entretien et protection de la peau). Presque exclusivement féminin,  ce secteur socio-commercial est devenu aussi une préoccupation  masculine .. L'homme   contemporain  veut être, lui aussi,   "bien dans sa peau".
 "Miroir , mon beau miroir.. "
Comédiens (de théâtre, de cinéma, de TV), artistes  de cirque, chanteurs, ont également besoin de la cosmétique pour pratiquer leur art, leur métier, afin de mieux capter la lumière, de gommer quelques  disgracieuses imperfections,  certes,  mais surtout pour "changer de tête" ou se faire celle du rôle.  On ne parle plus alors de se maquiller mais de se grimer.  L'esthétique prend une autre tournure, car on est dans la composition d'un personnage. L'illusion doit être parfaite. Si elle est voulue outrancière, on est dans un registre comique, satirique. Le jeu d'acteur est complété,  étayé, par l'aspect général (costume + allure + expression faciale). 

Pour en savoir plus : 
http://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/histoire-des-cosmetiques/
http://www.histoire-pour-tous.fr/forum/histoire-des-soins-de-beaute-t1161.html
 A lire :
- "Quête de beauté , pratiques culturelles et risques " ( Bernard cadet et Gérard Chasseigne) 2012


" La vérité est nue, car elle est sans fard " N-L. M.

Free lance Writer 
Culture  Art  Patrimoine
(photomontages: N-L. M.)

mardi 29 novembre 2016

So young and so talent

L'âge ne fait rien à l'affaire. On est doué , on naît doué. Et le travail vient consolider le don inné.  Depuis Wolfgang- Amadeus Mozart,  on n'a guère eu d'équivalent dans la pratique artistique.. On a certes aperçu quelques jeunes ayant des dispositions, mais rien d'exceptionnel. Pourtant le XXIe siècle semble porteur de talents,  si l'on en croit les prestations et interviews de nouvelles têtes d'affiche. On parle alors de prodige, de précocité, d'esprit novateur..

Alma Deutscher : fillette britannique, même pas teen-ager (11ans) ,  est déjà célèbre pour son jeu pianistique  ou au violon, , ses compositions, son sens de l'humour, de l'harmonie et de la mise en place musicale. On lui doit  des sonates (dont la 1ère fut composée à 6 ans), des concertos,  un opéra"Cinderella" ( création en Autriche, à Wien  le 29 décembre 2016), la jeune compositrice y jouera du piano et du violon ). Affirmée, et déterminée dans ses déclarations,  la demoiselle a sa propre personnalité , son style personnel. Mais tout en appréciant le musicien, (elle interprète quelques -unes de ses œuvres),  elle n'aime guère la comparaison trop facile,  que l'on fait d'elle  avec le jeune Mozart en début de carrière.  Alma a vraiment l'âme d'une grande.
Alma au violon :
https://www.youtube.com/watch?v=zad7fkhGzzs
Alma au piano :
https://www.youtube.com/watch?v=bxUI4DeoWGg
Alma et sa "Cinderella"(version courte donnée en Israël)
https://www.youtube.com/watch?v=-IzTR8qdVLs

Almira Willighagen : jeune chanteuse (12 ans) originaire  des Pays-Bas, a  été remarquée dans ses interprétations  d'airs d'opéras. Sans se cantonner au classique,  elle évoluerait plus  musicalement ,dans le genre crossover. Son art est brut, inné  (sans apprentissage) mais cependant on parle de"performance" . Elle s'est déjà  produite en concert avec  André Rieu, a chanté en duo avec Patrizio Buanne , avec Tim Akkerman, mais également avec  Paul Potts et James Bhemgee...
En duo avec Gissur Páll Gissurarson:
https://www.youtube.com/watch?v=tEImCJWI_ak



 
Joey Alexander :   jeune indonésien (13 ans) virtuose pianiste de jazz ,  en impose par sa maturité de la syncope et du doigté. Il  s'est fait remarquer au Jazz Lincoln Center. En solo, en trio, ou accompagné par une grande formation orchestrale, sa maîtrise instrumentale est remarquable. Si  Joey  se consacre  aux standards traditionnels, il se livre aussi à la  composition d’œuvres personnelles et inspirées.
 https://www.youtube.com/watch?v=AqS1DvRPwHA


Lucas Debargue :  (26 ans) pianiste français, qui a débuté l'apprentissage du clavier à 11ans.  Il a remporté de nombreux concours internationaux , en une décennie. Il a su trouver et développer  un jeu très personnel , dépouillé, mais efficace.  On parle souvent, à son sujet, de "phénomène pianistique" tant il impressionne,  lors de ses interprétations d'un répertoire que l'on dirait "revisité " sous ses  mains immenses. Et l'on ne peut s'empêcher de songer au virtuose F. Liszt dont l'empan, dit-on, couvrait 1/3 du clavier.

Lucas Debargue version Classique:
https://www.youtube.com/watch?v=XP-R46IJs-g
Lucas Debargue version impro Jazz :
https://www.youtube.com/watch?v=qhRL6SBHMsQ


On n'oublie pas également :

Roberto Benzi : né en 1937 ("chef d'orchestre en culottes courtes" à 11 ans), l'enfant doué, qui, devenu adulte,  continue à  mener  une grande et belle carrière  de pianiste, chef d'orchestre, directeur musical, enseignant en Masterclasses...
http://www.robertobenzi.com/biographie.html
Documentaire ( interview et reportage du 16-2-1971) : 
http://www.ina.fr/video/CAF97017039


Isabelle Adjani : comédienne à l'âge de 14 ans,   inoubliable, à 17 ans,  dans le rôle d'Agnès de " L'école des femmes" (Molière) à  Paris, à la Comédie Française. Elle  a su garder  au fil des années, sa
fougue, son authenticité,  et son implication,  dans chacune de ses interprétations de personnages:  au théâtre, au cinéma, à la télévision. Talent reconnu,  récompensé,  Isabelle Adjani a reçu 5 fois le César de la meilleure actrice.
Video du 6 mai 1973 (mise en scène de la pièce : J-Paul Roussillon) 
https://www.youtube.com/watch?v=H0h015MhnoI   




Lorsqu'un don initial est allié à un apprentissage rapidement assimilé,  et à une technique aisément maîtrisée, intégrée, on peut alors  considérer que  les Muses  se sont  effectivement  penchées sur le berceau de l'enfant.   Et si l'on a la chance de pouvoir trouver les bons enseignants qui sauront accompagner le parcours du jeune prodige, le pari est quasiment gagné.   Autre enjeu cependant : savoir tirer parti, sur la durée,  de cette gloire précoce.



Free lance Writer 
Culture  Art   Patrimoine