lundi 26 septembre 2016

Again on this old way to a new life : les chemins des Huguenots

Si les voies  européennes qui mènent vers  Compostelle ont retrouvé un engouement avec la fréquentation des pèlerins du XXIe siècle, il est utile de se souvenir aussi d'autres trajets, certes moins anciens, mais qui ont leur poids d'histoire: Les Chemins des Huguenots.

Les persécutions (quelles qu'elles soient), les difficultés économiques, 
jettent sur les routes, des individus solitaires, ou des familles entières,  qui n'ont guère eu d'autre choix que "la fuite ou la mort".  Le XVIe siècle  a bien connu ce triste phénomène.  Après avoir étudié les conséquences de ces arrivées en nombre en maints pays d'Europe,  l'Histoire se penche depuis peu sur les trajets et les moyens empruntés. Et ce sont des pans entiers d'ethnologie qui resurgissent, donnant un sens à des constats actuels  : origine de certains us et coutumes, étymologie de mots restés en vigueur dans le langage, usage  de noms (de lieux, de personnes),  essor économique,  importation de savoir-faire artisanaux ou industriels...   Autre domaine qui a contribué à l'étude de ces pérégrinations : la généalogie. En effet, la recherche d'ancêtres  dans un arbre familial, nécessite souvent certains "voyages" (à travers:  les cartes géographiques, les états civils et archives diverses, sur les lieux-mêmes, ...). Le tourisme qui s'empare de cette nouvelle déambulation, n'en occulte pas les nombreux aspects. Le pèlerin ( car il s'agit bien d'un pèlerinage) est avant tout animé par l'esprit de famille, mais également guidé par  l'affectif,   la curiosité, l'attrait de la randonnée, des rencontres, des indications à glaner, d'une coupure avec le quotidien afin de rechercher ses racines.

Les Huguenots du XVIe siècle (et des siècles suivants), qui ont choisi l'exil, ont emprunté plusieurs voies:
-  la mer (par bateau :" la rude épreuve de la traversée" 60 jours pour se rendre de France au Canada),
- ou la terre ( à pied (env 20 à 30 km /jour) , à cheval (env 40 à 50 km /jour) , en chariot ou charrette, ou le rapide coche (env 100km /jour...) pour rejoindre les pays du "Refuge". (Suisse, Angleterre, Irlande, Allemagne (60 000), Hollande, Suède, Amérique du Nord, Afrique du Sud., Australie.).
Apportant des techniques (créations de manufactures),  des connaissances (scientifiques, militaires, artisanales, pédagogiques..) les Huguenots ont eu à cœur de s'intégrer aux cercles  professionnels, aux confréries, et aux  classes sociales qui les accueillaient.   
Dans chacun de ces divers   états  du Refuge on trouve encore  trace de ces mouvements de population. Certains monuments érigés en souvenir l'attestent. Mais l'époque contemporaine fait revivre ces épisodes mouvementés  à la lumière des faits historiques,  et des adaptations modernes,  plus touristiques, des sentiers( gîtes, muséographie, présentation touristique...).
Le grand Electeur accueillant les Huguenots
Pour en savoir plus :
- Articles à lire sur ce même blog :
http://international-culture-blog.blogspot.fr/2013/03/813-2013-santiago-de-compostela.html
et aussi :
http://international-culture-blog.blogspot.fr/2014/09/la-foi-au-coeur-des-cevennes.html
- ou sur le net : sentiers  en France  (de la Drôme à l'Allemagne)
http://www.sentiersdefrance.fr/accueil_fr.php?id=252
http://www.surlespasdeshuguenots.eu/
http://www.refuge-huguenot.fr/histoire.php
- en Allemagne (Auf den Spuren der Hugenotten und Waldenser)
http://www.hugenotten-waldenserpfad.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=55&Itemid=60 
- en Suisse :
http://stiftung-via.ch/_upload/file/i_20121116-153234-705.pdf 

-Ouvrages :


En France,  près de 25 lieux muséaux sont consacrés au protestantisme/ 

dont :
Mialet (Gard), La Grange de Wassy (Hte Marne), Ferrières (Tarn)...
http://www.huguenots.fr/musees-protestants/ 

Free lance Writer 
Culture  Art  Patrimoine 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire